Les origines du Feng Shui

Le Feng Shui Traditionnel est né de la vénération des anciens chinois pour la nature, durant le néolithique, il y a environ 6000 ans. Cette pratique s’est ensuite développée pour devenir, sous la dynastie des Tang (618-907), une discipline très élaborée et sophistiquée.

Durant des millénaires, ils ont étudié le cycle des saisons, le flux du Qi et son mouvement perpétuel, de même que l’importance du Vent (Feng) et de l’Eau (Shui). Ainsi, les chinois ont compris que l’Espace (les directions, l’emplacement) et le Temps (les périodes, les cycles) influencent l’Homme (sa vie, ses actions).

Le Feng Shui fait partie des arts traditionnels chinois, au même titre que la philosophie, la science et la médecine chinoise, il prend sa source dans les enseignements Taoïstes et utilise les mêmes concepts : le Qi, le yin et le yang, les cinq éléments, le bagua du ciel antérieur et postérieur, les huit trigrammes, les animaux célestes, etc.

Les 3 chances : le Ciel, la Terre et l’Homme

Le Feng Shui part du principe que la vie de chacun est influencée par « trois chances », chacune agissant en proportion égale sur notre vie. Dans la pensée Taoïste, elles représentent « le Ciel, la Terre et l’Homme ». Lorsque ces trois chances s’harmonisentnous maximisons nos possibilités de réussite.

La Chance du Ciel 

Elle est prédéterminée par le jour de notre naissance et l’alignement des planètes dans notre ciel. Elle représente notre destinée, notre Karma. Elle symbolise les conditions de notre venue au monde, incluant notre pays d’origine, notre milieu social, culturel, économique… C’est quelque chose que nous ne pouvons pas changer, simplement parce que nous n’avons pas le contrôle dessus.

La Chance de l’Homme  

Elle nous revient principalement et représente les choses sur lesquelles nous avons un contrôle. Nous jouons un rôle important en choisissant les cycles positifs de nos vies et en évitant les orientations dangereuses. Les choix et les décisions que nous prenons ont un rôle déterminant sur notre destinée.

La Chance de la Terre 

Elle fait référence à l’endroit où nous vivons, sa position géographique et sa direction, ainsi que les facteurs temporels qui influencent invariablement notre destinée. En d’autres termes, le facteur de la Chance de la Terre est déterminé par la manière d’utiliser notre environnement pour soutenir ou faciliter nos efforts (celui de l’Homme).

De la Chance Terrestre dépend notre bien-être, car ces lieux influencent notre qualité de vie : ils nous motivent, nous soutiennent ou au contraire nous freinent dans nos projets. Grâce aux principes du Feng Shui Traditionnel, nous pouvons agir sur cette chance en exploitant les forces naturelles de notre environnement.

Le Qi

Dans la culture chinoise, un des grands principes de la philosophie du Tao est que nous faisons partie d’un Tout, où règnent l’interdépendance et l’harmonie. Tout ce qui existe dans l’univers est constitué de vibrations et d’énergie.

Cette énergie, appelée « Qi » est la quintessence de toute chose, la force fondamentale qui se manifeste dans tout ce qui est. Il existe trois forces primitives : le Qi du Ciel (le temps), le Qi de la Terre (l’espace, intérieur et extérieur) et le Qi de l’Homme (ses actions), qui sont le support de tout ce qui existe. 

Le Yin et le Yang

Le Yin et le Yang sont les deux forces fondamentales du Qi. Le Yin est assimilé au principe féminin de la nature et regardé comme passif et faible. Le Yang est assimilé au principe masculin de la nature et regardé comme actif et fort. Le symbole du Taiji illustre l’éternelle interaction du Yin et du Yang. Ils ne peuvent pas être séparés et représentent la loi de la nature : le changement incessant et perpétuel.

Trouver l’équilibre entre les deux est la préoccupation essentielle du Feng Shui. Si Yin et Yang ne sont pas en harmonie dans l’environnement, ce déséquilibre peut produire des effets émotionnels et physiques indésirables.

Les Cinq Eléments

Le principe des cinq éléments (Feu, Terre, Métal, Eau, Bois) permet de prévoir systématiquement le mouvement du Qi à travers les changements cycliques du Yin et du Yang. Chaque élément possède le caractère de son Qi propre et interagit avec les autres éléments de différentes manières.

Il existe trois cycles de base des interactions entre les cinq éléments : le cycle de production, le cycle de contrôle et le cycle d’affaiblissement. La façon dont les cinq éléments interagissent les uns avec les autres définit l’équilibre du Qi dans la nature et dans un espace de vie ou de travail.

Le Feng Shui utilise largement l’interaction entre les cinq éléments pour renforcer le Qi positif et pour corriger les effets du Qi négatif, en utilisant des remèdes qui prennent la forme de matériaux, d’objets, de couleurs, de lumières, de sons…

Les Huit Trigrammes

Les huit trigrammes ou Bagua, symbolisent les phases transitoires de toutes les situations possibles, qu’elles soient relatives à la nature ou à l’homme et servent de base aux 64 hexagrammes du Yi Jing (livre des changements). Chaque trigramme représente un modèle de mouvement et de changement, et possède des caractéristiques qui lui sont propres : un élément, une saison, un point cardinal, un organe, un animal, une couleur, un caractère… Ils sont associés à une multitude de phénomènes en rapport avec la qualité de leur Qi.

Il existe deux configurations d’arrangement des trigrammes : la séquence Ciel Antérieur, qui représente l’équilibre et l’harmonie parfaits, et la séquence du Ciel Postérieur, qui suit les changements cycliques du Yin et du Yang. Toutes les théories du Feng Shui Traditionnel découlent de ces deux arrangements et de leur relation aux trigrammes.